Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

1 Semaine pour 1 Emploi, « dans un contexte favorable »

le - - Économie

1 Semaine pour 1 Emploi, « dans un contexte favorable »

Baisse du chômage et augmentation du nombre de chômeurs en retour à l'emploi : l'événement de Pôle emploi 1 Semaine pour 1 Emploi se tient du 4 au 12 octobre dans « un contexte économique favorable », selon Pascal Blain, directeur régional de Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes.

87 villes de la région participent à cet événement qui vise à porter un message simple : « Les opportunités d'emploi sont partout et au plus près des territoires », explique Pascal Blain. Du 4 au 12 octobre, 120 manifestations sont programmées avec quelque 2 500 entreprises pour 18 000 offres d'emplois repérées et proposées, « en complément des actions de Pôle emploi au quotidien ». Sur l'édition 2017, 92 % des offres d'emplois avaient trouvé leurs candidats et 44 % d'entre eux ont décroché un job qu'ils n'auraient pas sollicité par les voies classiques de recrutement.

Les entreprises présentes doivent obligatoirement avoir à proposer une ou des offres d'emploi pour un recrutement à moins de six mois. Les grandes entreprises portent leurs offres, tout en travaillant leur notoriété et leur visibilité sur certains métiers en tension. Les plus petites entreprises se regroupent, parfois sous la bannière d'un réseau ou d'un syndicat professionnel, pour présenter une ou deux offres. « Tout dépend des territoires, nuance Pascal Blain. Et des secteurs d'activités. »

Cette année, Pôle emploi entend encore plus « aider les entreprises à recruter, notamment celles dans les secteurs en tension tels que la sous-traitance industrielle, la restauration ou encore les métiers du digital. Il faut leur donner de la visibilité auprès du grand public. »

A Tarare, L'Arbresle et Villefranche-sur-Saône, les secteurs de la santé et des services à la personne seront mis en lumière dans le cadre de réunions d'informations et de journées portes-ouvertes dans les établissements du Beaujolais. « En 2018, dix-sept secteurs d'activité seront représentés », selon Pascal Blain.

Enfin, les méthodes de recrutement elles-mêmes seront décortiquées : « On recrute autrement, davantage sur des savoir-être et savoir-faire qui valorisent expérience et motivation. »




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer