Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Chabanière : la famille Ducher, rosiériste depuis six générations

le - - Territoires - Balcons du Lyonnais

Chabanière : la famille Ducher, rosiériste depuis six générations
Fabien Ducher perpétue la tradition familiale

Une visite organisée par l'office de tourisme a permis à une dizaine de personnes d'aller à la rencontre de Florence et Fabien Ducher, rosiéristes, installés sur la commune depuis quatre ans.

La culture de la reine des fleurs est une tradition familiale depuis 1845. Parmi les premiers horticulteurs a s'intéresser à la rose, Claude Ducher a pratiqué l'hybridation au milieu du XIXe siècle. Il se consacre totalement à cette fleur, crée sa roseraie ainsi que la première exposition internationale au Palais Saint-Pierre de Lyon. A cette époque, la capitale des Gaules comptait 110 rosiéristes, son climat et son sol étant bien adaptés à cette culture.

Il faut 5 à 10 ans pour créer une variété, il connaît donc son premier succès commercial en 1858. Après avoir créer une rose pour le président américain Abraham Lincoln, sa réputation internationale a pris une grande ampleur. La famille crée à cette époque 180 variétés. Aujourd'hui elle en compte plus de 300. En 1869, il réalise la première rose jaune « Rêve d'Or », essayant toujours d'atteindre le jaune parfait.

En 1898, Joseph Pernet Ducher crée « Soleil d'Or » et révolutionne le monde de la rose en y introduisant des teintes jaunes et orangers. Les succès s'enchaineront avec des variétés comme « Melle Cécile Brunner », très prisée des lords anglais qu'ils portaient à leur boutonnière. Puis « Mme Caroline Testout » qui est depuis lors le symbole de la ville de Portland dans l'Oregon.

Aujourd'hui Florence et Fabien Ducher perpétuent la tradition. Créateurs de roses, spécialisés dans les roses anciennes et parfumées, ils greffent environ 12 000 rosiers chaque année. Ils ont reçu de nombreuses consécrations comme lors des 150 ans du Parc de la Tête d'Or où les lyonnais ont élu « La Soyeuse ». La délicate « Jacques Truphémus » a été primée au prestigieux concours de Gifu au Japon.

Au titre des projets, le rosiériste souhaite construire une seconde serre et un jardin de démonstration. Il décline aussi des produits dérivés comme de l'eau de rose 100 % naturelle ainsi que des savons. La visite s'est terminée sur une démonstration de greffe, au cours de laquelle il a apporté conseils et astuces pour bien tailler son rosier.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer