Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Commissaires aux comptes : une profession au seuil de la réinvention

le - - Vie juridique

Commissaires aux comptes : une profession au seuil de la réinvention
J.-L. MEGE - Olivier Arthaud et les nouveaux commissaires aux comptes

C'est dans un contexte particulier que les 20 commissaires aux comptes ont prêté serment à la cour d'appel de Lyon le 25 avril. En effet, la profession est actuellement menacée dans le cadre du projet de loi Pacte qui prévoit l'obligation de certification des comptes pour les entreprises non plus à partir de 2 M€ de chiffre d'affaires mais à partir de 8 M€ de CA.

La solennité et l'émotion associées à une telle cérémonie ont rapidement laissé la place à un réalisme presque froid, celui de l'avenir même de la profession. Si tour à tour, Sylvie Moisson (procureur générale de Lyon) et Régis Vanhasbrouck (Premier président de la cour d'appel de Lyon), ont rappelé l'utilité des commissaires au comptes, en tant que « garants de l'intérêt général au service de la justice », l'actualité a rattrapé l'audience et l'auditoire.

Dans un discours très offensif, Olivier Arthaud, président de la compagnie régionale des commissaires aux comptes de Lyon s'est adressé aux impétrants avec la ferme intention de les exhorter à prendre avec détermination le témoin, « car vous représentez l'avenir de la profes­sion et nous comptons sur vous ! » Rappelant cinq qualités morales « indispensables à l'exercice de notre métier » (compétence, indépendance, courage, honnêteté intellectuelle et humilité), Olivier Arthaud a démonté l'ensemble de l'argumentaire issu du rapport de l'Inspection générale des finances, à l'origine de la remise en question des seuils de certification des entreprises qui bouscule un métier institué en 1870. « Des apprentis sorciers qui tentent une manipulation génétique de notre profession », lançait-il à l'encontre du Gouvernement, précisément des ministères de l'Economie et de la Justice.

Reconnaissant que les CAC ont pendant « trop longtemps été une profession d'experts, devenus rigides », ce dernier a lancé un appel à la réinvention du métier. « Pour devenir attractive, notre profession doit muter du statut d'expert à celui de manager et de leader. C'est la condition pour devenir des grands vivants et être attractifs ».

Ils ont prêté serment

Thibault Allard, Marylise Bouchut, Ludovic Boulle, Pierre Cadoret, Jean-Philippe Cea, Myriam Couturier, Aurore Damiani-Coillard, Cyril Domaison, Olivier Durand, Cédric Forest, Marlène Grange, Geoffroy Joly, Hubert Masson, Virginie Pupier, Arnaud Ricome, Brice Robert, Christopher Thomas, Claire Vaudray Radisson, Gaëlle Vernay, Guillaume Villard.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer