Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

DJCE : quatre décennies d'excellence à Lyon

le - - Vie juridique

DJCE : quatre décennies d'excellence à Lyon
Marine GONARD - Franck Marmoz, Blanche Sousi et André Boyer

Une célébration empreinte d'émotion et de souvenirs a rassemblé les divers acteurs qui ont fait et font aujourd'hui l'histoire du DJCE.

C'est une nouvelle page noircie dans ce grand livre du DJCE ouvert à Lyon il y a quatre décennies. Evènement festif, la célébration des 40 ans du DJCE à Lyon a rassemblé, le 6 juillet à la Manufacture des Tabacs, de nombreuses personnalités du monde universitaire et des étudiants sous la présidence d'honneur du professeur émérite Blanche Sousi. Cette dernière a qualifié ce diplôme de juriste conseil en entreprise, de « formidable aventure. Le DJCE ? C'est l'excellence et la fidélité. Les anciens étudiants redonnent toujours ce qu'on leur a donné. Il existe un vrai lien entre les divers protagonistes ». Et de souligner que « Lyon peut être fière d'avoir, au sein de l'Institut de Droit et d'Economie des Affaires (IDEA), un diplôme d'excellence ».

Si Montpellier fut le berceau de ce diplôme, il en existe onze aujourd'hui dans l'Hexagone. Onze DJCE, mais pour chacun d'entre eux, la même exigence de qualité, de rigueur et de mérite. Présent aux côtés d'Hervé de Gaudemar, doyen de la faculté de droit, et de Franck Marmoz, directeur de l'IDEA, doyen honoraire, André Boyer a exhumé les moments qui ont façonné le DJCE depuis sa genèse jusqu'à aujourd'hui.

« Une volonté, un besoin »

Pour André Boyer, ce « DJCE est né d'une volonté et d'un besoin. Il était nécessaire d'assurer à l'époque la pérennité de cette profession de conseillers juridiques. La loi de 1971, portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques (ndlr : création et organisation de la nouvelle profession d'avocat), a permis de protéger le titre de conseiller juridique. Avant la loi de 1990 qui a réuni les professions d'avocats et de conseillers juridiques ». Et de conclure : « Le DJCE est bénéfique pour les jeunes, mais aussi pour les cabinets. C'est bon pour tout le monde. Ce diplôme est reconnu car hautement qualitatif ».




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer