Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

La Coworquie à Mornant : une communauté de travail bienveillante

le - - Économie

La Coworquie à Mornant : une communauté de travail bienveillante
LA COWORQUIE

Depuis sa création en 2016, La Coworquie a bien grandi. Encore sous statut associatif, l'espace de coworking de Mornant accueille aujourd'hui une communauté de 70 personnes.

« Un mot me vient à l'esprit : “ bienveillant “. Ici, tout le monde est toujours souriant. On vient seulement si on en a envie. Nous sommes entre pairs qui venons bosser et pas faire du business ; celui-ci n'est qu'une conséquence. » François Bourgain est l'heureux président de l'association La Coworquie qui gère l'espace éponyme créé à Mornant en 2016. « J'étais alors en reconversion professionnelle et n'avais pas envie de travailler chez moi. Avec une autre personne retournée depuis au salariat, nous avons créé cet espace de coworking. »

Soutenue d'abord par la municipalité (« “ coworking “, le mot magique ! », résume F. Bourgain), puis par la communauté de communes du pays mornantais (Copamo) qui libère des locaux attenants à l'espace culturel Jean-Carmet, La Coworquie grandit rapidement, pour accueillir aujourd'hui 70 coworkers, avec 53 % de femmes, un chiffre supérieur aux 45 % d'entrepreneures en France, souligne le président qui estime la moyenne d'âge à 45 ans.

Des travailleurs indépendants, free-lance, auto-entrepreneurs dans leur presque totalité, auxquels s'ajoutent quelques télétravailleurs et deux étudiants. Beaucoup ne sont pas présents plus d'une fois par semaine : « En moyenne, nous avons 7 ou 8 personnes par demi-journée sur 200 m2 », indique François Bourgain. Un confort de travail appréciable.

En plus des bureaux communs loués à la demi-journée et de trois bureaux privés au mois, La Coworquie propose régulièrement des ateliers sur le développement professionnel, les outils informatiques, l'anglais, le bien-être… Et des moments d'échanges autour du café commun du lundi matin et du repas collectif du dernier vendredi du mois. Sans compter l'esprit d'entraide inhérent à la communauté de coworkers. Des coworkers qui ont certes des problématiques communes autour de l'entrepreneuriat mais aussi des aspirations très personnelles. « La Coworquie, c'est la rencontre de 70 humains… Cela fait trois ans que j'essaie de modéliser le système, mais c'est impossible ! », conclut le président Bourgain.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer