Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

La vague des conscrits a réchauffé Belleville

le - - Territoires - Beaujolais

La vague des conscrits a réchauffé Belleville
Les 30 ans au carrefour de la Croisée

Durant 3 jours, la ville a vécu au rythme de cette grande fête. Dés le vendredi, les participants ont rendu visite aux conscrits de la « 8 » du centre d'aide par le travail, puis a ceux de la maison de retraite, ensuite aux résidents de l'hôpital, le tout se terminant par une messe à l'église de Belleville.

Le samedi, les maires de Belleville, Saint-Jean-d'Ardières et Taponas ont eu droit à l'aubade, la journée se terminant par le défilé humoristique dans la rue principale de la ville, avant le mini-bal des conscrits au théâtre de la Grenette.

Le dimanche, dans une ambiance hivernale où le froid et le vent s'étaient invités aux réjouissances, a eu lieu le clou du spectacle avec la traditionnelle vague regroupant 113 conscrits partant de la place de la Gare jusqu'à la place de la République. Dix fanfares ont rythmé le défilé devant les spectateurs transis mais heureux, venus en nombre applaudir les conscrits tout au long du parcours. Après l'allocution des maires des 3 communes et des présidents de l interclasse en 8, un vin d'honneur au boulodrome, offert par la municipalité, a conclu la grande parade. Ensuite différents restaurants du secteur ont accueilli les participants, familles et amis.

La fête des conscrits est apparue à Belleville vers 1900 et se déroule le dernier week-end de février. A travers une aventure humaine traditionnelle et forte, c'est l'objet de retrouvailles intergénérationnelles dans une ambiance de franche camaraderie.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide