Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Le centre médical de l'Argentière (Aveize), un établissement au service des plus vulnérables

le - - Actualités

Le centre médical de l'Argentière (Aveize), un établissement au service des plus vulnérables

Le 24 mai, le centre médical de l'Argentière organisait à la salle Jean-Marie Rousset d'Aveize, une journée régionale de rencontre des services accueillant des patients dits « en état végétatif chronique » (EVC) ou « état pauci-relationnel » (EPR).

Cette manifestation, à l'initiative de l'Equipe mobile régionale pour les patients EVC/EPR basée au centre médical de l'Argentière, est encouragée par l'ARS (Agence régionale de santé) qui a souhaité voir les liens se renforcer entre les unités. En effet, au nombre de 20, ces unités sont assez éloignées les unes des autres et ont peu d'occasion de se rencontrer. Quatre-vingt personnes, venues de 15 unités, se sont retrouvées en terre aveizoise, là où est implanté le centre médical.

La prise en charge de cette population très spécifique de patients nécessite des compétences particulières qu'il est intéressant de croiser. Dans le cadre d'une cérébro-lésion grave, survenant par exemple lors d'un traumatisme crânien, ou d'un accident vasculaire cérébral, la personne traverse une période de coma, le plus souvent prolongé par les médecins, pour protéger le cerveau dans cette phase de grande vulnérabilité. A l'arrêt de la sédation (produit induisant le coma), le réveil peut être rapide, la personne se mettant alors à parler et à bouger plus ou moins facilement.

Mais selon la gravité des lésions, ce réveil peut aussi être lent et rester partiel, voire s'arrêter avant une récupération de la communication, qu'elle soit verbale ou gestuelle. Ces personnes présentent alors un état de conscience minimale. Elles ne sont plus dans le coma puisqu'elles ouvrent les yeux spontanément, récupérant ainsi un cycle de veille et sommeil, respirant de manière autonome. Leurs capacités de réponse aux stimulations sont variables et on distingue deux groupes de patients.

D'une part ceux en état végétatif chronique (faisant référence au système neuro-végétatif qui assurent les fonctions de base comme la respiration, la digestion, l'activité cardiaque) qui ne réagissent pas aux stimulations. Et d'autre part, les patients dits en « état pauci-relationnel », qui peuvent avoir une fixation et un suivi du regard ainsi qu'une activité motrice à la demande (réponse aux ordres simples) voire un code de communication. Toutes ces capacités sont fluctuantes dans le temps et habituellement lentement évolutives.

Le centre médical de l'Argentière prend en charge ces patients EVC EPR, sans limite de durée, depuis les années 1990. Des lits temporaires ont également été mis en place pour assurer des bilans spécialisés et des séjours de répit pour les patients pris en charge à domicile. Ces unités dites de proximité ont été créées à l'échelle du territoire national à partir de la circulaire du 5 mai 2002. Le législateur a souhaité la création de services pour cette population de patients non communicants, présentant à la fois une grande dépendance et, pour la plupart, des réponses aux sollicitations diverses lors des soins, souvent majorées en présence de leur famille. D'où leur nom d'unités de proximité, suggérant la volonté que ces services soient implantés à proximité des familles.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer