Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Le tribunal de commerce en alerte

le - - Vie juridique

Le tribunal de commerce en alerte
Photo : Michel GODET - Le président Michel Thomas ouvre l'audience solennelle

Présidé par Michel Thomas, le tribunal de commerce de Lyon avec son greffe et ses 69 juges s'est réuni le 23 janvier en audience solennelle de rentrée pour clore l'année judiciaire 2018. le TC a installé 7 nouveaux juges consulaires pour ouvrir cette nouvelle année.

Devant un parterre de très nombreuses personnalités, les réquisitions du procureur au nom du parquet financier, ont mis en exergue les éléments marquants de l'année écoulée frappée par le sceau du changement particulièrement en termes d'effectifs, mais aussi les perspectives et objectifs pour 2019.

Revenant sur l'année écoulée, le ministère public comme le tribunal de commerce ont noté qu'elle avait été malheureusement marquée par la défaillance d'un mandataire judiciaire et l'onde de choc induite. Sur l'activité, c'est sans doute l'augmentation massive des procédures de sauvegarde (30 contre 16) qui est à remarquer aux côtés des 1 330 procédures collectives (dont 1 111 LJ, 161 RJ et 30 sauvegardes). Des sauvegardes qui démontrent que les chefs d'entreprise sont de plus en plus enclins à saisir le TC le plus en amont de leurs difficultés, afin de se mettre sous sa protection. « En matière commerciale, comme en matière médicale, c'est pris le plus tôt possible que les maux sont les mieux soignés ! », insiste à ce propos le procureur. Satisfecit également pour le TC en matière de prévention, pierre angulaire d'un tribunal consulaire, avec par exemple une progression de près de 100 % des mandats ad-hoc (de 55 à 109), malgré une activité relative aux procédures collectives relativement étale.

Ces chiffres n'occultant nullement le fait qu'apparaissent de plus en plus dans ces procédures des entreprises avec un nombre de salariés (4 300 contre 3 200) ainsi qu'un CA moyen (3,3 M€ contre 1,8M€) beaucoup plus importants.

Et le président Thomas alerte à ce propos en annonçant que 2019 verra arriver de « gros dossiers qui feront les choux gras de la presse, certes avec moins de procédures, mais des chiffres d'affaires sensiblement plus importants ». Au-delà des sanctions prononcées

à l'endroit des chefs d'entreprise, le rôle du TC, certifié pour la 4e fois Afnor ISO 9001, est bien de trouver les meilleures solutions (comme les MARD) dans l'intérêt des salariés, des créanciers et des entreprises elles-mêmes, aussi grâce aux administrateurs judiciaires. Le ministère public ajoutant : « Certes nous sanctionnons plus, mais mieux et de manière plus efficace ».




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer