Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Les langagières, les mots dans tous leurs états

le - - Culture et loisirs

Les langagières, les mots dans tous leurs états

Quand Christian Schiaretti est arrivé de la Comédie de Reims, il avait emporté dans ses bagages le festival Les langagières, qu'il avait créé à l'aube des années 2000. À l'époque, Jean-Pierre Siméon était déjà un de ses compagnons de route, et sa présence tout indiquée pour être le pilote de cette « quinzaine autour de la langue et son usage ».

Aujourd'hui, Les Langagières « embrasent le théâtre par la langue », comme le dit le directeur du TNP dans un entretien vidéo. Il faut dire que tous les espaces du TNP vont bruire des mots de quelques-uns des plus grands poètes vivants (mais pas seulement, les morts ont aussi leur place dans cette fête de la langue et des mots) et même déborder dans la ville.

Sur la place Lazare-Goujon avec la Place aux mots et Les Mots flottants, dans les rues du centre-ville, dans les quartiers environnants, dans des lieux insolites, sillonnés par la BAC (brigade d'action culturelle), mais aussi les établissements scolaires où vont sévir les BIP (brigades d'interventions poétiques) à heure fixe pour des « poèmes-minute »...

C'est surtout l'occasion de se plonger à cœur perdu dans la poésie, sous toutes ses formes. En effet, des « consultations poétiques » de poètes et poétesses d'aujourd'hui dans un lieu insolite du théâtre aux spectacles dans la grande salle, des récitals aux cartes blanches, le public peut trouver les formats qui lui conviennent.

Des Exilées d'Eschyle aux Chants de Maldoror en passant par la poésie puissante d'Andrée Chedid ou de Bernard Noël, des classiques ou des contemporains, chacun peut aussi choisir ce qu'il préfère entendre.

Sans oublier quelques pépites comme la séance de spiritisme qui convoquera Victor Hugo, le concours d'éloquence entre les élèves des lycées Pierre-Brossolette et Frédéric Faÿs, ou encore ces « radioscopies » qui font revivre les grandes heures de l'émission mythique de Jacques Chancel et d'autres rendez-vous impromptus. Avec un mot d'ordre : « C'est la langue qui fait spectacle », comme l'écrit Jean-Pierre Siméon.

TNP à Villeurbanne, jusqu'au 2 juin, www.tnp-villeurbanne.com




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer