Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Philippe Quesne, dernière au Théâtre du Point du jour

le - - Culture et loisirs

Philippe Quesne, dernière au Théâtre du Point du jour
Martin ARGYROGLO - " La Mélancolie des dragons "

Dernier épisode de l'invitation de Gwenaël Morin à Philippe Quesne au Théâtre du Point du jour (Lyon 5e), La mélancolie des Dragons fermera aussi la saison théâtrale du Point-du- Jour.

Cette pièce créée en 2008 formait la deuxième partie d'un diptyque entamé avec L'effet de Serge que les Lyonnaises et les Lyonnais ont pu découvrir il y a quelques semaines. Ceux et celles qui sont allés jeter un coup d'œil à la Sucrière peuvent se faire un idée du décor qui les attend puisque la pièce que le directeur du théâtre des Amandiers a présenté lors de la dernière biennale d'art contemporain en était directement inspirée. Soit une immense structure gonflable (et gonflée !) dans laquelle les passants pouvaient s'introduire, comme dans une matrice ou une « caverne », ainsi que l'évoque le titre de l'œuvre, Welcome in caveland ! et y séjourner autant que l'envie leur prenait, pour éprouver une étrange sensation d'enveloppement.

« Un groupe de hard-rockers mange des chips dans une Citroën AX à l'arrêt, radeau échoué au milieu d'un paysage de neige. Tout est calme, le temps s'est arrêté à cause d'une tête de delco défectueuse. Installés dans un état cotonneux, les dragons et un chien vont rencontrer leur Blanche-Neige et déployer pour elle un parc d'attraction minimal et multifonctions. »

À partir de peu de choses, de la fumée, de la « fausse » neige et beaucoup d'imagination, Philippe Quesne invente des mondes oniriques et foutraques qui questionnent la représentation, le vide, le monde et la mélancolie, évidemment. En prenant pour référence la splendide gravure de Dürer, justement intitulée Melancolia, le scénographe metteur en scène travaille selon le principe du jeu de dominos, ainsi le début de La mélancolie des Dragons est né de la fin de L'effet de Serge, tout comme La Mélancolie des Dragons aura inspiré La nuit des Taupes (que nous avions pu voir en décembre dernier), son dernier opus avant une création prévue pour l'automne 2018, sur la vie sur une île déserte après un crash d'avion.

Théâtre du Point du jour, du 17 au 21 avril, www.lepointdujour.fr




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide