Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Théâtre de la Renaissance d'Oullins 2018-19 : la création au cœur

le - - Culture et loisirs

Théâtre de la Renaissance d'Oullins 2018-19 : la création au cœur
Arthur PEQUIN - " La Bonne Education " de Labiche par le CDN Nest

Une saison 2018-19 inventive se profile au théâtre de la Renaissance d'Oullins tout en alternant musique instrumentale, théâtre, spectacles musicaux, et donnant la part belle aux créateurs sans oublier les jeunes publics.

Gérard Lecointe, directeur du théâtre de la Renaissance d'Oullins, devait faire jeudi 3 mai, la présentation de saison 2018-19 à la presse d'un théâtre plus que jamais ancré dans la métropole lyonnaise. Martelant à plusieurs reprises « C'est très facile de se rendre à Oullins », le musicien (fondateur de Percussions et claviers de Lyon) et homme de théâtre, multiplie les collaborations avec le théâtre de la Croix-Rousse, l'Opéra, l'Auditorium... « La moitié du public du théâtre vient de Lyon et Villeurbanne. »

Cinq créations dans les murs balayent un large spectre de propositions de théâtre. Gérard Lecointe va adapter Sans Famille, « Un projet qui me tient à cœur depuis longtemps, dit-il, je veux revenir à l'œuvre initiale d'Hector Malot ». Exemple de création en coproduction, Les Enfants du Levant, avec l'opéra de Lyon, une pièce d'Isabelle Aboulker, qui sera montée avec la maîtrise et l'orchestre.

D'ici à 2021-22, le théâtre de la Renaissance d'Oullins bénéficiera d'une restauration/agrandissement d'un outil « qui commence à devenir vétuste », commente le directeur, « un projet qui se fera probablement dans le prochain mandat, les artistes sont à l'étroit sur notre scène ». Les études pour une rénovation ont été votées en mars dernier, « par notre premier partenaire qui reste la Ville d'Oullins ».

Le théâtre d'Oullins en 2018-19, c'est 126 levers de rideau, dont 42 en séances scolaires pour les jeunes publics. On ne répétera jamais assez le rôle d'un théâtre comme outil pédagogique de diffusion culturelle. Combien d'auteurs n'auraient peut-être pas écrit, ou n'auraient pas été joués, s'ils n'avaient pas, un jour d'école, connu un déclic pendant une séance scolaire.

Auteurs classiques adaptés, avec Eugénie Grandet (Cie Le temps est incertain...), Le Menteur de Pierre Corneille (Compagnie Java Vérité), L'Assommoir (Zola, Czesienski) par le Collectif O'SO... mais aussi auteurs nouveaux, avec Pauline Ribat, Depuis l'Aube, Ode au clitoris, par la cie Le Pilier des Anges, ou encore Maja, de Maud Lefebvre, par le Collectif X. Tous les publics sont concernés, et la création est au cœur du théâtre.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide